top of page
Untitled-5-52.png

Yoni & Ariane

Voici Ariane et Yoni, des musiciens et partenaires de vie à Montréal. La cuisine turque est un élément essentiel chez eux. Yoni a grandi avec ses grands-parents qui sont nés à Istanbul. La famille de sa grand-mère paternelle, avant sa naissance, a vécu à Edirne, puis a déménagé à Istanbul. Les ancêtres de sa mère sont originaires d’Europe de l’Est. Ariane est une Montréalaise d’origine québécoise qui a développé une fascination pour la cuisine turque, ayant tissé un lien particulier avec celle-ci. Au fil des ans, elle a appris des recettes grâce à Yoni, son partenaire, mais aussi lors de ses voyages à Istanbul et dans de nombreux livres de cuisine – c’est devenu sa spécialité.

« Nous aimons beaucoup recevoir les gens et offrir à nos invités une table généreuse composée d’une variété de mezzés, servis avec du raki et du café turc. Nous sommes tous les deux des musiciens qui honorons les traditions musicales des Balkans et de la Turquie, et nous sommes d’avis que la nourriture est à son meilleur autour d’une table avec de la musique jouée sur place, et nous tentons de recréer nos mémorables soirées dans des meyhanes d’Istanbul. » Les plats préférés de Yoni sont le turlu, le fasulye, le kuzu et le güveç. Pour Ariane, ce sont plutôt les mantis, les böreks et tous les dolmas qui soient. « Côté desserts, nous partageons tous deux un amour commun pour l’irmik helvasi. »

Adaptation

Yoni&Ariane_Adaptation_1.1.png

« Ce sont simplement des meubles IKEA, du “IKEA turc”; je suppose que ce qui est turc, ce sont les étagères et mes photos… et ces petits objets tout autour. Ce n’est pas très turc, mais on leur donne une couleur de la Turquie en y mettant en valeur des éléments turcs. »

-Ariane

« Ma grand-mère faisait un ragoût de haricots verts… mais bizarrement, ma grand-mère, ce qu’elle faisait, c’est qu’elle prenait le haricot vert et le coupait au centre, sur le long, comme ça… puis elle l’appelait çalı fasulye. »

« Je crois qu’il y a en fait un haricot plat qui s’appelle çali fasulye, mais c’est tout ce qu’on avait à Calgary, où j’ai grandi… elle a simplement utilisé ce qu’elle avait, et l’a divisé en deux. »

-Yoni

Yoni&Ariane_Adaptation_1.2.png
Yoni&Ariane_Adaptation_1.3.png

« Nous avions une maison à Calgary, avec une cuisine occidentale assez normale à l’étage… et les grands-parents habitaient au sous-sol. Il y avait une salle de lavage (…) et ils ont simplement installé une plaque chauffante électrique à deux brûleurs et un réfrigérateur. C’est là qu’ils préparaient tous ces grands festins pour moi et mon frère... une plaque de cuisson à deux éléments et sept casseroles en rotation continuelle. »

-Yoni

« Ça dépend de comment je me sens. Maintenant, j’ai mon beurre. Parfois, j’utilise de l’huile d’olive ou du lait. Parfois, si je veux que ce soit très croustillant, je n’utiliserai que de l’huile d’olive, mais comme nous sommes un ménage judéo-turc, la cuisine est casher, alors si je dois cuisiner de la viande – ce qui n’est pas souvent – j’utilise de l’huile d’olive et quelques œufs, ou peut-être parfois du lait d’amande. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Adaptation_2.1.png
00:00 / 00:31
Yoni&Ariane_Adaptation_2.gif
Yoni&Ariane_Adaptation_2.2.png

« Nous avons des supports à rideaux parce que malheureusement, nous ne vivons pas dans un endroit toujours super ensoleillé, alors nous ne pouvons pas faire sécher des choses dehors. Alors si on fait des pâtes fraîches ou si on veut faire déshydrater des légumes, on peut les suspendre sur cette barre, c’est notre fenêtre la plus ensoleillée. »

-Ariane

00:00 / 00:03

« On a acheté ça quand on est arrivés ici parce qu’on a peu d’espace pour la vaisselle et le reste, on aime avoir de la belle vaisselle. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Adaptation_2.3.png

« De ce côté, c’est la viande, et là, le lait. »

-Ariane

Donner aux autres

« Nous avons invité plus de 30 amis à jouer de la musique en direct, et c’était merveilleux! »

-Ariane

Yoni&Ariane_Giving to Others_1.1.png
Untitled-1-01.png

« On recevait 30 personnes, parfois 20, assises ensemble, et pour moi, c’était très important. »

-Yoni

« Je reçois des groupes d’amis pour venir jouer de la musique turque, j’encourage vivement mes amis musiciens à apporter leur instrument pour qu’ils puissent jouer autour de la table… »

-Ariane

Yoni&Ariane_Giving to Others_1.2.png

« Pour moi, socialiser, c’est moi debout devant la cuisinière et des gens partout autour qui passent un bon moment! »

-Yoni

Yoni&Ariane_Giving to Others_1.3.png

« La nourriture est toujours super colorée et belle… »

-Yoni

« Je dispose de toutes petites assiettes et je leur dit, “S’il vous plaît, servez-vous”! En général, tout le monde goûte à tout et [ils me disent], “Je ne sais pas ce que c’est, mais c’est TELLEMENT BON!” »

-Ariane

Yoni&Ariane_Giving to Others_2.1.png

« Ma façon de faire, c’est de mettre tous les plats au milieu de la table, avec de toutes petites assiettes, pour que chacun puisse se servir. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Giving to Others_2.2.png

« Nous avons la grande chance d’avoir des amis musiciens très talentueux, alors quand ils sortent leurs instruments, c’est un moment de grâce... tout le monde tombe dans un “coma alimentaire”, écoutant la musique, assis à table – c’est un de mes plus grands bonheurs. »

-Ariane

« Moi, je m’occupe de cuisiner toute la nourriture. J’aime ça – j’aime cuisiner pour ma famille, et parfois, je leur prépare des nouvelles choses, et ils sont très curieux et heureux d’essayer de nouveaux trucs… C’est une belle expérience. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Giving to Others_2.3.png
Yoni&Ariane_Giving-to-Others_2.gif
00:00 / 00:01

Espace

« Je peux vous montrer les étagères à épices ici… j’ai mis des d’autocollants derrière… ce sont toutes nos épices. »

-Ariane

« Voici un aperçu de notre jardin… nous aimons aller chercher quelques graines au jardin. Il y a une petite table où nous mangeons quand nous ne sommes que tous les deux. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Space_1.2.png
Yoni&Ariane_Space_1.1.png

« Nous avons peu d’espace pour la vaisselle et les autres choses mais nous aimons la belle vaisselle… La cuisine est vraiment le cœur de la maison. Nous y passons beaucoup de temps… il y a beaucoup de bons sentiments ici. Ce sont des petits objets, ici et là, qui rattachent un peu l’espace au passé. »

« Un des deux principaux changements que nous avons apportés ici (…) est cette station ici, et c’est là que je fais la majeure partie de mes pains. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Space_1.3.png
00:00 / 00:32

« Nous aimons mettre des choses très spéciales sur le dessus, comme des tasses à café turques… J’en ai toujours voulu [en parlant des tasses à café rangées dans une vitrine, dans le coin-repas], et Yoni en possédait déjà, alors nous les avons mises ici. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Space_2.1.png
Yoni&Ariane_Space_2.3.png

« Ce qui le rend turc, ce sont toutes les étagères autour et mes photos – celui-là est IKEA, celui-là, IKEA, et celui-là, IKEA – ce n’est pas très turc, mais nous le rendons turc en ajoutant des petites touches turques. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Space_2.2.png
Yoni&Ariane_Space_2.4.png

« Elle n’a pas l’air si grande, mais elle a deux grandes rallonges qui peuvent doubler sa longueur, nous avons donc une grande table. Elle vient d’amis qui me l’ont donnée, parce que j’avais besoin d’une table… Ce n’est pas nécessairement une table que j’aurais choisie pour son apparence ou autre, mais le fait qu’elle soit si grande est vraiment super. »

-Yoni

Tradition

« Ce sont de vrais produits de base… Je n’en fais pas autant que mes grands-parents. Il y avait toujours un plat de ça quand j’étais petit… presqu’à tous les repas où on s’assoyait à table. Nous en avions tous les vendredis soirs, et parfois la semaine… c’était presque comme le pain. »

-Yoni

Yoni&Ariane_Tradition_1.1.png
Yoni&Ariane_Tradition_1.3.png

« Je vais faire des böreks… Je suis allée deux fois à Istanbul pendant quelques mois. Lors de mon premier voyage, je logeais chez une femme turque et un jour, sa grand-mère est passée… c’est elle qui cuisinait pour nous. J’ai pu goûter à toutes sortes de choses, j’allais dans la cuisine pour l’observer. »

-Ariane

« Alors… trois cezves : le grand, pour plus de deux invités; le moyen, plus traditionnel, pour deux, et le dernier, pour une personne, quand je vivais seule. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Tradition_1.2.png
Yoni&Ariane_Tradition_2.1.png

« J’avais un cahier – et je pense que je l’ai encore quelque part –, bref, j’avais un cahier, j’observais la dame et je notais les ingrédients qu’elle utilisait. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Tradition_2.2.png

« Il faut rouler comme ça (…), puis comme la mère turque m’a montré… on roule très soigneusement et on replie, et ça donne un petit börek tout mignon. »

-Ariane

"What my grandmother used to do is she would take the green bean and cut it down the middle like this... so we would cut it like that and she would call it 'Çalı Fasulye' which, if I ever asked her what that meant, she would say it means 'special beans', and only recently I looked it up and I think there's a flat bean that's called Çalı Fasulye. So this is what we had in Calgary where I grew up, so she just took what she had and cut it in half to make it flat."

-Yoni

Yoni&Ariane_Tradition_2.3.png
00:00 / 00:42

Hospitalité informelle

« Si j’ai des invités, ou si je fais un repas pour ma famille, je cuisine toujours un börek. Depuis quelque temps, j’ai tendance à en faire un complet, donc je fais une spirale et j’enroule le tout jusqu’à ce que mon plat soit comme un grand carré. »

-Ariane

Yoni&Ariane_Informal Hospitality_2.1.png

« Je suis un peu introverti, mais nous aimons recevoir les gens pour jouer de la musique ou autre, et c’est toujours là que je me sens bien – près du fourneau –, et les gens sont à table, et je dis un mot par-ci par-là. C’est un tel plaisir de préparer des choses, et [voir] les gens les manger et les apprécier... C’est un grand bonheur. »

-Yoni

Yoni&Ariane_Informal Hospitality_2.2.png
bottom of page